make a donation
print this page
close this page
Bookmark and Share

David "Nick" LeBlanc

1944-2021

David "Nick" LeBlanc

Une vie de 76 ans remplie de temps avec sa famille, de sports, de voyages et d’amour a pris fin.  David « Nick » LeBlanc nous a quittés le vendredi 8 janvier 2021.

On le décrivait comme étant « tough », se référant habituellement à sa jeunesse dans le East End ou bien à sa résilience.  Cependant Nick a su redéfinir le mot « tough » depuis les cinq dernières années, mais surtout pendant les deux derniers mois. Le « folklore de Nick » demeurera toujours avec nous grâce à ses nombreuses histoires ainsi qu’à ses dictons colorés, connus en tant que « Nickisms », que nous répétons régulièrement dans nos vies de tous les jours.

Il était fier de chacune des villes qu’il a habitées, Edmundston, Charlottetown et Ottawa figurant sur cette liste.  Comme adolescent, Nick voyageait seul en train jusqu’à Ottawa pour passer son été avec des membres de sa famille éloignée.  Il était fier de dire comment il occupait le poste de « ball boy » au sein de l’organisme des Rough Riders pendant sa jeunesse.  Nick était particulièrement fier de sa ville natale, Braeside ON ainsi que son East End de Moncton adoré.

Fier d’avoir porté les couleurs des Trojans de HTHS, Nick était un finissant de « l’école de la vie ».  Il a porté l’uniforme de plusieurs associations policières, dont la police CN, la police provinciale d’Ontario, la police d’Ottawa et la police de Moncton.  Il a transitionné aux investigations d’incendies et a ensuite terminé sa carrière comme investigateur privé.

À la suite de ses propres exploits au hockey et au football, Nick s’est lancé pleinement comme bénévole, soit à titre de soigneur, de chauffeur, d’organisateur ou encore plus honorablement, comme entraineur.  Intronisé à deux reprises au Mur de la renommée sportive de Moncton (Champions de la Coupe Hardy 1979, Moncton Hawks et Championnes canadiennes de curling junior 1991, Smith rink), Nick était particulièrement fier d’avoir guidé ses deux filles à un total de sept titres provinciaux de curling.  Ce sport lui a permis de voyager le Canada tout en formant des amitiés d’un océan à l’autre.

Le curling a remplacé le football, mais le hockey est demeuré sa plus grande passion et ce, jusqu’à ses derniers jours.  Nick se sentait « chez-lui » en travaillant la boite de punitions des Wildcats pendant plusieurs années.  Ce fut, pour lui, un retour à ses racines.

Nick aimait les Canadiens de Montréal, l’Île-du-Prince-Édouard, les trains, les Beach Boys, les traditions, les avions, ses groupes d’amis avec qui il prenait des cafés, Archie Bunker, jaser au téléphone et tout simplement se promener en voiture.

La plus grande source de fierté pour Nick était sans aucun doute ses deux petits-fils.  Il rayonnait à les voir aller!  Nick était présent lors de chaque activité scolaire et ne manquait surtout pas une partie de hockey ou de basketball, les encourageant des gradins.  Selon lui, ces deux garçons représentaient la perfection!

La plus grande force de Nick était sa capacité de te dire la vérité, d’exprimer avec précision ce qu’il pensait et de te laisser savoir, sans aucune hésitation, où tu te situais dans sa vie.  Tu ne t’en doutais jamais.

Ce qui tisse sa jeunesse, sa carrière et sa maximation de son temps libre est sans doute son amour de « jaser », de tout savoir au sujet de tout et de travailler pour et avec les gens de sa communauté.  Il était pleinement dévoué à ceux qu’il aimait jusqu’à la fin.

Nick est irremplaçable et sera adoré pour toujours par: son épouse Jackie, ses filles Louane (Marc Brison), Susie (Luc Leger) et petits-fils Bruno et Louie, frères Jim (Bernice), Danny (Charline) et Gerry, beau-frère Paul Saunders (Rita), beau-père Gerry Leger, belles-sœurs Charline Ross (Bill) et Denise Arsenault (Ron).  Nick a été prédécédé par ses parents Clemmie et Yvon, sa belle-mère Agnes et son beau-frère Michael.  Plusieurs nièces, neveux, tantes et de nombreux amis s’ennuieront de sa présence. 

Nous tenons à souligner les soins extraordinaires offerts par chacune des infirmières et médecins dans l’aile 3600 (soins palliatifs, Moncton Hospital).  Vous êtes des anges!  Merci également au personnel du Centre d’oncologie Dr. Rubin, surtout Dr. Harb et le pharmacien Glen Myers, deux personnes qui étaient toujours dans le coin de Nick.

Nick mérite une reconnaissance grandiose, une que les restrictions du Covid ne nous permettent pas en ce moment. Des funérailles privées auront lieu au centre funéraire et de crémation Frenette. Les funérailles seront enregistrées et la vidéo sera disponible mardi en après-midi avec la nécrologie de Nick au www.salonfrenette.com. Une célébration de sa vie sera organisée et annoncée à une date ultérieure.  Des dons au « Friends of the Moncton Hospital » seraient de mise.  De plus, des messages de condoléance ainsi que le partage de votre « Nick Story » préféré  peuvent se faire au salonfrenette.com et seront grandement appréciés par la famille.  

Les arrangements funéraires ont été confiés aux soins professionnels du Centre funéraire et de crémation Frenette, 88, rue Church, Moncton, NB (506) 858-1900.